Influence manipulation – la preuve social

Influence manipulation

Concept Influence manipulation de la preuve social

Le concept de la preuve sociale est, lui aussi, très simple. En fait, le principe de la preuve sociale s’applique dans les situations où nous essayons de déterminer quel comportement adopter ! Nous jugeons un comportement raisonnable si d’autres personnes l’adoptent. Les actions des personnes qui nous entourent sont primordiales.

Notez ceci :

« 95% des gens sont, par nature, imitateurs, et seulement 5% sont innovateurs »

Cette expression résume le tout …

Influence manipulation – Phénomène de masse

Pour approfondir le principe de la preuve sociale, on remarque souvent le phénomène suivant :

Lorsque nous ne sommes pas sûrs de nous, lorsqu’on hésite, ou lorsque la situation est confuse et ambigüe, nous sommes, d’avantage, disposés à nous en remettre aux actions des autres pour déterminer la conduite à tenir.

Plus encore. Un autre concept s’ajoute au principe de la preuve sociale. C’est celui de la similarité. En fait, nous décidons du comportement à adopter en nous fondant sur les actes des autres, surtout, lorsque les autres nous paraissent semblables à nous-mêmes.

Par conséquent, les professionnels de la manipulation usent du principe de la « social proof » (pour preuve sociale), comme le Barman qui dépose volontairement la monnaie sur le comptoir, pour vous dire et vous montrer que d’autres gens l’ont déjà fait, ce qui vous amène subtilement à laisser un pourboire à votre tour … Ou encore, les boites de nuit qui font exprès de créer une file d’attente devant l’entrée, pour persuader les gens sur la renommée et la réputation du club. On se dit, automatiquement, que cette boite est de qualité, qu’elle est hyper select, et que ce n’est pas donné à tout le monde d’y accéder… Encore une manipulation automatique …

Exemple: Influence manipulation sur la pub

L’autre exemple, sans doute, le plus connu, est celui de la pub où l’on affiche des slogans semblables à « Ventes record », « stocks épuisés » « 15000 de clients l’ont essayé » etc. Des chercheurs ont réalisé une expérience très intéressante. Ils ont repéré, dans une crèche, les enfants qui ont peur des chiens. Leur objectif était celui, de radier cette peur de chien. Ils ont alors réuni un petit groupe d’enfant dans une salle, et ils ont lancé une vidéo de 15mn où l’on voit des enfants s’amuser, s’éclater et jouer avec des chiens. Après le visionnement de la vidéo, les chercheurs ont mis des petits chiens dans le jardin et… Incroyable !!!! Les petits enfants qui ont visionné la fameuse vidéo, n’avaient plus peur des chiens, ils se sont dirigés petit à petit vers les petits chiens pour les toucher, les caresser … Cette peur bleue des chiens a, tout simplement, disparu grâce au concept de la preuve sociale.

Clic!

Mais l’étude qui m’a le plus frappé, est la suivante :

On parle du « suicide d’imitation ». Les études ont montré que, plus un suicide ou un fait divers fait la une des journaux et des médias en général, plus on remarque une montée FLAGRANTE du taux de suicide. Les gens se reconnaissent dans la personne suicidée et pense avoir le même sort. Les statistiques m’ont bluffé. On remarque sur un graphique, la montée des accidents de voitures, d’avions, d’homicides etc… Après une semaine du suicide médiatisé anormalement. C’est pour cela que de nos jours (aux USA) on essaye de ne plus parler de suicide dans les journaux.

Suivre les autres, pourquoi donc cette démarche ? Pourquoi nous avons tendance à faire comme les autres ?

En effet, suivre les autres, nous permet d’agir avec sûreté et tranquillité, sans avoir à examiner personnellement les avantages et les inconvénients, c’est en fait, agir de la même façon du pilotage automatique des avions, on active ce système et, on agit !

Un fait, plutôt amusant, m’a agréablement surpris. C’est une société Italienne d’applaudissement. Oui, vous l’avez bien lu… Une société d’applaudissement. Si vous êtes un organisateur de spectacles, de pièces théâtrales, ou n’importe quel événement artistique, vous pouvez faire appel à cette fameuse société, pour remplir la salle, la surcharger et, surtout, pour APPLAUDIR. Les Opéras Italiennes (dans le début du 20ème siècle) avaient recours à cette société pour, soi-disant, faire croire que la pièce est intéressante et unique. Les gens « normaux » qui assistent à l’Opéra, croient que le spectacle est hallucinant vu que la majorité des autres gens applaudissaient assez souvent. Pratique non ?

Laisser un commentaire (1 commentaire so far)

The comments are closed.


  1. promo location ski
    6 années ago

    c’est un sujet passionant :)