Qu’est-ce que le cold reading

 

Vous avez vaguement entendu parler du cold reading (lecture à froid) et vous voulez avoir des infos plus précises ? C’est une technique de lecture psychique voire de manipulation qui vous intéressera surement. Dans cet article, nous vous présentons le cold reading et quelques différents types.

Notion de base sur le cold reading

Encore appelé « lecture à froid », le cold reading est une technique utilisée généralement par les médiums, les mentalistes et les illusionnistes pour obtenir des détails sur la vie de leur interlocuteur. Cette technique permet aussi de faire croire à cet interlocuteur que l’on en sait plus que lui sur sa propre vie. Elle passe par une analyse brève mais utile de la personne, par exemple de sa coiffure, de son style de vêtement, de son orientation sexuelle ou encore de sa race. Pour que la mise en application de cette technique soit un succès, il faut d’abord commencer à coopérer avec le sujet et à obtenir son accord, afin qu’il puisse faciliter la tâche et aider le lecteur à froid dans sa lecture. Ensuite, le lecteur énoncera des questions/affirmations auxquelles il répondra et qui permettront d’en savoir plus sur lui. À partir de ce moment, le lecteur fera attention aux expressions du visage de son interlocuteur ainsi qu’à ses gestes, pour avoir davantage d’informations et de certitudes sur sa personne. Il existe plusieurs types de cold reading.

Quelques techniques du cold reading

L’effet Barnum est la technique la plus utilisée dans le cold reading. Aussi appelé « Forer effect », l’effet Barnum consiste à faire des déclarations si spécifiques et si personnels que l’interlocuteur pense vraiment que vous en savez beaucoup sur lui. En fait, cette méthode est simplement basée sur des déclarations/affirmations générales, mais la manière de faire ces déclarations et affirmations est si spécifique que cela donne l’impression au sujet que ces affirmations sont précises. Si cette méthode de lecture à froid est utilisée comme cela se doit, on peut arriver à convaincre l’intéressé de ses propres problèmes ou de ses inquiétudes. Un exemple d’affirmation relevant de l’effet barnum, « Je peux dire que vous ne vous sentez pas toujours en sécurité lorsque vous êtes face à quelqu’un que vous ne connaissez pas ». En fait, qui se sent complètement en sécurité en présence d’un inconnu ?

Le shotgunning est aussi une méthode très utilisée dans la pratique du cold reading. Le nom shotgunning a été attribué à cette technique, car elle consiste à tirer un coup sur une grande cible, en espérant toucher une cible plus petite. En d’autres termes, elle consiste à administrer une importante quantité de déclarations/affirmations portant sur des généralités à un grand nombre de personnes. Ensuite, le lecteur à froid, en se basant sur les réactions de son public, identifiera les personnes qui sont le plus touchées par cette affirmation. Avec le shotgunning, vous vous adresseriez à une foule en lui disant par exemple que vous voyez une ancienne connaissance dans la vie d’une personne et que celle-ci cherche à revenir par tous les moyens. À coup sûr, au moins une personne se sentira concerné et viendra vous voir. Tout ce qu’il vous restera à faire sera de lui soutirer les informations très subtilement et de se baser sur ces informations pour mener à bien votre technique.

Le cold reading peut aussi se faire par la technique de la lecture chaude encore appelée « hot reading », par celle du Fishing, celle du Rainbow Use, du Fuzzy Facts ou encore par bien d’autres méthodes.

Laisser un commentaire (Pas de commentaires so far)

The comments are closed.

No comments yet